rabioter


rabioter

rabioter [ rabjɔte ] v. <conjug. : 1>
• 1883; rabiauter « boire un rabiot » 1832; de rabiot
Fam.
1 V. intr. Faire de petits profits supplémentaires.
2 V. tr. S'approprier, obtenir en supplément. Il a rabioté une portion.

rabioter verbe transitif (de rabiot) Familier et vieux Obtenir quelque chose en supplément : Rabioter du vin. Prendre pour soi ce qui appartient à d'autres, rogner sur la part d'autrui : Rabioter de l'essence à ses clients. S'arranger pour bénéficier d'un temps supplémentaire. ● rabioter (synonymes) verbe transitif (de rabiot) Familier et vieux Prendre pour soi ce qui appartient à d'autres, rogner sur...
Synonymes :
- gratter (familier)

⇒RABIOTER, verbe
A. Empl. trans.
1. Pop., fam. Prendre pour soi ce qu'on est chargé de distribuer, ou rogner sur la part des autres. Synon. fam. grapiller, gratter. Il m'a encore rabioté deux francs sur mon compte (CAR. Argot 1977).
2. Arg. milit. Recevoir, se voir attribuer quelque chose en supplément. À huit heures quinze, inspection du lieutenant de semaine (...) On y rabiotait [attrapait] de la salle de police, de la consigne et surtout du pompon (TITEUX, St-Cyr, 1898, p. 534). Sur le front français, vous alliez en permission? Vous rabiotiez deux jours, trois jours: désertion (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 63).
B. — Empl. intrans, arg. milit. Prendre sur le rabiot, s'approprier indûment quelque chose; p. ext., faire de petits profits illicites. [Le cuisinier de la caserne] fricote avec el' boucher, que je vous dis (...) Y rabiote sur tout: su el' sel, su' les pommes de terre, su' el' cahoua (COURTELINE, Gaîtés esc., 1886, VI, p. 81).
Prononc.:[], (il) rabiote [-]. Étymol. et Hist. 1. 1832 trans. et intrans. rabiauter « boire un rabiot » (arg. des marins de l'État ds ESN. 1966); 2. a) 1883 rabioter « faire des bénéfices illicites » (LARCHEY, Dict. hist. arg., 2e Suppl., p. 131 qui cite Palat); b) 1886 « retenir pour soi une partie de ce que l'on est chargé de distribuer » (COURTELINE, loc. cit.); 3. 1934 « s'approprier indûment quelque chose » ici « prendre des jours de permission auxquels on n'a pas droit » (VERCEL, loc. cit.). Dér. de rabiot; dés. -er.
DÉR. 1. Rabiotage, subst. masc., rare. Action de rabioter; résultat de cette action. (Dict. XXe s.). []. 1res attest. 1867 rabiautage (DELVAU, s.v. rabiau), 1898 rabiotage (TITEUX, loc. cit.); de rabioter, suff. -age. 2. Rabioteur, subst. masc., rare. a) ,,Distributeur malhonnête qui s'adjuge ce qui reste d'une distribution (...); distributeur accusé de rogner sur la portion réglementaire`` (ESN. Poilu 1919). Parles-y le premier, au général; comme j'y dirai: « Mon général, c'est la vérité en personne: le cuisinier est un rabioteur, de nourrir des pauvres soldats comme c'est qu'on est nourri ici » (COURTELINE, Gaîtés esc., 1886, p. 83).b) Arg. milit. ,,Homme non libéré après sa classe en raison des jours de prison qu'il a encourus`` (ESN. 1966). [], fém. [-ø:z]. 1res attest. 1848 rabiauteur (DE BONNEFOUX et PARIS, Dict. de Marine, éd. 1856, i, 616 ds BARB. Misc. 8 1928-32, p. 425), 1886 rabioteur (COURTELINE, loc. cit.); de rabioter, suff. -eur2.

rabioter [ʀabjɔte] v.
ÉTYM. 1832, rabiauter; de rabiot.
Familier.
1 V. intr. Faire de petits profits supplémentaires. Grappiller, gratter.
2 V. tr. S'approprier, obtenir en supplément. || Il a rabioté une portion. || Rabioter du tabac.Elle a rabioté une place.
DÉR. Rabiotage, rabioteur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rabioter — v.t. Rogner. Déduire indûment pour soi sur la part de quelqu un : Il m a encore rabioté deux francs sur mon compte …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • rabiotage — ● rabiotage nom masculin Familier. Action de rabioter. rabiotage [ʀabjɔtaʒ] n. m. ÉTYM. 1867, Delvaux; de rabioter. ❖ ♦ Fam. Le fait de rabioter, de s approprier le rabiot …   Encyclopédie Universelle

  • rabiot — [ rabjo ] n. m. • 1831 arg. de mar.; probablt du dial. rabes, var. raves « œufs de poisson, menu fretin », du lat. rapum → rave ♦ Fam. 1 ♦ Supplément, surplus dans une distribution. ⇒ rab. « Quatre boules [...] , rabiot des hommes en permission… …   Encyclopédie Universelle

  • rabioteur — ● rabioteur, rabioteuse nom Familier. Personne qui rabiote. rabioteur, euse [ʀabjɔtœʀ, øz] n. ÉTYM. 1848, rabiauteur; de rabioter. ❖ ♦ Fam. Personne qui rabiote. 0 (…) il n y a pas un bricoleur, ni un rabioteur dans ses services, pas un embusqué …   Encyclopédie Universelle

  • rabiau — [ʀabjo] n. m., rabiautage [ʀabjotaʒ] n. m., rabiauter [ʀabjote] v. ⇒ Rabiot, rabiotage, rabioter …   Encyclopédie Universelle

  • rabiautage — rabiau [ʀabjo] n. m., rabiautage [ʀabjotaʒ] n. m., rabiauter [ʀabjote] v. ⇒ Rabiot, rabiotage, rabioter …   Encyclopédie Universelle

  • rabiauter — rabiau [ʀabjo] n. m., rabiautage [ʀabjotaʒ] n. m., rabiauter [ʀabjote] v. ⇒ Rabiot, rabiotage, rabioter …   Encyclopédie Universelle